Olympe de Gouges – Catel & Bocquet

couv29595742

Titre : Olympe de Gouges | Auteurs : José-Louis Bocquet et Catel Muller | Année de publication originale : 2012 | Nombre de pages : 488 pages

Quatrième de couverture :

« La femme naît libre et demeure égale à l’homme en droit. La femme a le droit de monter sur l’échafaud ; elle doit avoir également celui de monter à la tribune. »

  • Olympe de Gouges, Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne – 1791

Mon avis : (écrit en mai 2015 – transféré de mon ancien blog) J’ai découvert cette monstrueuse bande-dessinée de presque 500 pages il y a peu de temps. Elle m’avait intriguée par son volume tout d’abord, puis par sa couverture toute simple. En effet, j’avais déjà eu l’occasion d’entendre parler d’Olympe de Gouges dans un livre d’histoire que j’avais lu, même si je n’arrivais pas à la re-situer sur le coup. La quatrième de couverture a fini de me convaincre de lire cette bd monumentale car passionnée d’histoire, je sentais qu’elle allait finir par me passionner elle aussi.

Dans cette bd, nous suivons Olympe de Gouges au cours de toute sa vie, de sa naissance (de sa conception même) jusqu’à son exécution. L’auteur et sa dessinatrice ont en effet réussi, sans superflu, à retranscrire chaque grand événement de sa vie en leur consacrant chacun un chapitre. De ce fait, ils ont fait de cette simple bande-dessinée une immense biographie très complète de cette femme d’exception qu’a été Olympe.

Marie Gouze, fille bâtarde d’un poète et d’une femme de boucher, fut l’une des première figures du féminisme français. Mariée, mère et veuve à 18 ans, elle décidera par la suite de vivre librement et de se faire appeler Olympe de Gouges. Femme de lettres, fille des Lumières, libertine et républicaine, elle a côtoyé tous les hommes qui ont laissé leur nom dans l’Histoire de la Révolution (Voltaire, Rousseau, Franklin, Condorcet, Robespierre etc…). En 1791, elle écrira La Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, dédiée à Marie-Antoinette et à toutes les femmes de France au lendemain de la Révolution Française. Elle y demandera l’égalité des sexes et le droit de vote des femmes, demandes qui resteront ignorées jusqu’au XXe siècle.

Il faut tout d’abord savoir, comme je l’ai dit plus haut, que je suis une passionnée d’Histoire et que, aussi étonnant que cela puisse paraître, cette période de l’histoire de France m’est peu connue. C’est donc avec joie et curiosité que j’ai dévoré cette énorme bande dessinée, qui nous parait malgré tout un peu courte tant on est passionné par l’histoire et les combats d’Olympe. J’avoue qu’à cause de mes lacunes dans cette période, j’ai eu beaucoup de mal à me repérer, que ce soit dans les événements ou dans les personnages, mais grâce aux dessins et au scénario magnifiquement ficelé, on s’y retrouve assez facilement. Il faut avouer que malgré tout, les personnages sont assez difficiles à différencier, notamment pour ceux qui n’apparaissent que peu de fois car ils se ressemblent tous avec leurs perruques et leurs habits. Cependant, les auteurs ont eu la merveilleuse idée d’insérer à la fin de la bande dessinée différentes biographies de personnages majeurs et mineurs de l’histoire (ce qui m’a servit d’aide mémoire pour leurs visages et) ce qui nous instruit sur leur vie avant et surtout après leur rencontre avec Olympe et après la Révolution Française.

Olympe de Gouges est un personnage passionnant et j’ai beaucoup appris grâce à cette bande-dessinée sur les droits de femmes et sur le féminisme de l’époque. J’ai été estomaquée quand je me suis rendu compte que le droit de vote des femmes, qu’elle demandait déjà à cette époque, ne fut accordé qu’en 1944, soit 150 ans plus tard ! Pour conclure, Olympe de Gouges, femme remarquable était avant tout une femme engagée pour son pays et une femme passionnée.

Une bande-dessinée joliment dessinée et très bien construite sur une femme d’exception, parfaite pour tous les passionnés d’histoire ou tout simplement ceux qui s’intéressent à cette femme victime de la Révolution Française.

Ma note : 9/10

Publicités

3 réflexions sur “Olympe de Gouges – Catel & Bocquet

  1. Pingback: Index des chroniques | Les chroniques d'oriane

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s